Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

 

Actualités «  

ViennAgglo et la Communauté de Communes de la Région de Condrieu s'engagent vers une fusion.

Cette évolution, si elle est retenue, regrouperait 30 communes et serait mise en œuvre au 1er janvier 2018.

Des informations plus détaillées seront communiquées dans les prochaines publications.


En accord avec l’ensembles des Maires de ViennAgglo, le Président de la Commuanuté d’Agglomération du Pays viennois, Thierry Kovacs, a souhaité organiser des réunions d’échange avec les élus municipaux des communes de ViennAgglo pour évoquer les modalités et les enjeux liés à la fusion de ViennAgglo et de la Communauté de Communes de la Région de Condrieu.

Il a ainsi animé le 26/04, en mairie de Jardin, une réunion avec les élus de Jardin et de Saint-Sorlin-de-Vienne, la première d’une série de 6 réunions regroupant les communes par proximité géographique.

Le rapprochement de ViennAgglo et de la CCRC connait une actualité récente du fait des délibérations des conseils municipaux de la Région de Condrieu en faveur d’une fusion des 2 intercommunalités.

Le Conseil communautaire de ViennAgglo a délibéré le 29/03/17 afin de confirmer sa position favorable à la fusion adoptée en novembre 2015 et solliciter les Préfets du Rhône et de l’Isère pour la prise d’un arrêté interpréfectoral portant projet de périmètre de la fusion de ViennAgglo et de la Communauté de communes de la région de Condrieu. Cet arrêté, qui a été signé le 25/04, sera soumis à l’avis de l’ensemble des conseils municipaux des deux communautés dans les prochaines semaines d’où la volonté d’organiser un échange avec tous les élus municipaux.

Cette réunion a permis de rappeler que les 2 intercommunalités étant situées dans la même aire urbaine, la même zone d’emploi et le même bassin de vie, ce regroupement est cohérent et il a du sens en termes de transports, de développement économique, de tourisme, d’environnement… Nous collaborons déjà ensemble sur de nombreux domaines comme le traitement des déchets et des eaux usées, le SCOT, la petite enfance, la téléalarme, le tourisme…

Avec près de 90 000 habitants, la nouvelle intercommunalité issue de cette fusion - qui inclura aussi la commune de Meyssiez - permettra notamment de garder une taille critique pour peser face aux agglomérations qui nous entourent comme celle de Lyon, Saint Etienne ou Valence.

Ce nouveau périmètre s’inscrit dans le mouvement national et régional de regroupement des intercommunalités, leur nombre ayant été réduit de 40% entre 2016 et 2017.